Dans un monde qui pourrait être le nôtre vit Zoey Redbird, une adolescente presque comme les autres…
Un soir après les cours, un homme inquiétant s’approche d’elle. Soudain, il la désigne du doigt et lui dit : « Zoey, ta mort sera ta renaissance, ton destin t’attend à la Maison de la Nuit. » À ces mots, une marque mystérieuse apparaît sur son front. Zoey est terrifiée mais ? Elle le sait ? Elle doit intégrer le pensionnat où sont formés les futurs vampires, pour y réussir sa Transformation ou… mourir.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dream Makers[PV: Zoey REDBIRD]

Aller en bas 
AuteurMessage
Erik Night
Demi-Lune : la moitité du chemin est faite...
Erik Night

Messages : 29
Points : 36
Date d'inscription : 04/04/2010
Age : 23

Identity Card
Vos Secrets:
Orientation: Bien
Type de personnage: Personnages du livre (PV)

MessageSujet: Dream Makers[PV: Zoey REDBIRD]   Ven 9 Avr - 23:57

Dream Makers



    La nuit mérite bien plus de louanges que les humains ne lui accorde. Les bruits résonnent mieux dans l'obscurité. J'aime ce silence, aussi pesant soit-il, il m'est d'un grand soutient. Encore une chose dont je n'arriverais jamais à oublier, l'absence de vie autour de moi. Pour certain cette ambiance aurait quelque chose d'effrayant mais ,moi, j'adore littéralement. Mon cœur fit un bond lorsqu'un chat sauta de la branche au-dessus de ma tête. La petite boule de poils s'échappa ventre à terre. J'eus juste le temps de surprendre la couleur rouille de sa fourrure. Je vis au loin sa petite queue touffue s'enfouir sous les branches d'un vieux cerisier de l'autre côté du parc. Je faisais si peur que ça? Étouffant un rire, je levai les yeux. Le ciel était clair. La lune brillait. Comme toutes ces autres nuits que j'avais passé ici, je fermai les yeux. Savourant la brise contre ma nuque. C'était souvent ici que je venais pour réfléchir. Pouvoir penser tranquillement sans que rien ni personne vienne y mettre son grain de sel. Mais en ce moment c'était toujours le même problème qui revenait sans cesse. Aphrodite. Comment une personne mature et normalement constitué pouvait être aussi bouchée? Elle m'avait encore énervé avec ses regards propriétaires. Comme si je lui appartenais purement et simplement. Je commençais sérieusement à en avoir ma claque. Elle et ses manies. Sa façon de prendre tout le monde de haut, même moi. J'étouffai. Inspiration. Expiration. Depuis quelques temps, mon exercice le plus réguliers n'avait rien à voir avec du sport, j'aurais même préféré. Non. Il constituait à canaliser ma colère. Celle que j'avais envi de balancer à sa figure. Alors j'inspirai longuement, et je regardais cette obscurité autour de moi. Cet endroit était mon faiseur de rêve. Ici je rêvais de tout et rien. J'avais libre cours sur toutes pensées. J'étais tout simplement libre ici.

    J'entendis des pas derrière moi. Je me levai précipitamment, comme si le fait d'être ici pouvait être illégal. Je jetai un coup d'œil à la trace que j'avais laissé sur la pelouse. Signe indéniable que j'étais là depuis longtemps... Je levai enfin les yeux vers la personne qui m'avais délogé de mon idylle. Elle avait des cheveux mi-longs légèrement bouclés et des yeux époustouflant. Je restai pendant un certain temps plongé dans son regard. Puis j'aperçus enfin sa marque, c'était elle, elle qui m'avait surpris dans les couloirs. Elle avait aussi l'air de m'avoir reconnu car elle s'arrêta à quelques mètres, la bouche entre-ouverte. Je chassai de ma tête la scène qu'elle avait pu surprendre. Il fallait que je le lui fasse oublier aussi. Je ne tolèrerais plus qu'une seule personne me considère encore avec cette peste.

        "- Salut! " fis-je en essayant d'être le plus gentil et détendu possible.



Dernière édition par Erik Night le Sam 10 Avr - 13:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://chou-pi-nette-29.skyrock.com
Zoey Redbird
Lune vide : de nombreuses étapes à parcourir.
Zoey Redbird

Messages : 237
Points : 602
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 31
Localisation : Quelque part où tu n'y es pas

Identity Card
Vos Secrets:
Orientation: Bien
Type de personnage: Personnages du livre (PV)

MessageSujet: Re: Dream Makers[PV: Zoey REDBIRD]   Sam 10 Avr - 2:31


    Le soleil venait de se coucher sur Tulsa et c'était le moment pour les jeunes élèves de l'école de se réveiller pour se préparer à aller en cour. Lucie dormait encore à point fermé. Je regarde mon téléphone portable et vit alors cinq appelles de Heath et 10 messages de celui-ci, pas la peine de les lire je savais déjà de quoi sa parler. Les « je t'en prie Zoey répond moi, je t'aime » « Zoey nous deux ça peut pas finir comme ça » « Zoey je ne peux pas vivre s'en toi » « Répond Zoey » « Je me fais beaucoup de souci pour toi Zoey » et j'en passe et des meilleurs. Non STOP pas le temps à consacrer à tout ça.

    Une fois prête et joliment habillé d'un jean et d'un tee-shirt rien de plus banal je me dirige vers la cuisine pour prendre quelque petite chose à grignoté. Pas d'Aphrodite à l'horizon ni de ses acolyte, parfait la journée commencer bien, ou du moins la nuit. Ce fut une longue matinée pour moi, malgré les cours passionnant j'avais encore du mal à me sentir à l'aise dans cette école. Tous les regards posés sur ma marque commencé à me gêner. Pourquoi moi ? Pourquoi Nyx m'avait choisie moi et pas une autre, qu'es je de plus que les autres ? Malheureusement Nyx ne m'avait pas répondu à mes questions. Et puis d'abord pourquoi Nyx m'interdisait de parler de ma rencontre avec elle a Neferet? Pourtant, Neferet est quelqu'un de doux et gentil, d'attentionné. Après tous Nyx c'Est-ce qu'elle fait donc il doit bien y avoir une raison à tout ça.

    Les cours était à présent terminé, je me promenais tranquillement dans le parc j'aime bien ce côté paisible ou personne n'est là pour te déranger. Je me dirige vers mon petit coin favori, sous le vieux chêne près du muré de l'école. Seulement en chemin je m'aperçus que quelqu'un y était déjà, ho non! pas dans mon coin favori, mais un peu plus loin, mais assez près pour que je ne passe pas inaperçu. Zut ce n'est pas aujourd'hui que je pourrais médité tranquillement sur mon sort. Le jeune homme s'aperçut de ma présence et se leva aussitôt, je ne voulais surtout pas le déranger je comptais même faire demi tour, mais je fut stoppé net quand je vit son visage.

    C'était le jeune homme du couloir, je l'avais aperçu dans une situation délicate avec Aphrodite. Ho non! ça y est je deviens rouge, cette situation était vraiment gênante. Le jeune homme décida alors d'engager une conversation et me salua. Houlaaaa.... Je fais quoi? Si je ne réponds pas il va mal le prendre et si je lui réponds je vais avoir des ennuies avec Aphrodite et sur ce que j'ai pu voir. Bon aller je ne suis pas du genre à me laissais abattre au premier obstacle et comme dirait ma grand-mère.... il faut savoir prendre le taureau par les cornes. Elle avait toujours des dictons assez marrant. Donc je pris une grande respiration et je répondis timidement et gêné.

    - Salut


Revenir en haut Aller en bas
http://house-of-night-rpg.weshforum.com
Erik Night
Demi-Lune : la moitité du chemin est faite...
Erik Night

Messages : 29
Points : 36
Date d'inscription : 04/04/2010
Age : 23

Identity Card
Vos Secrets:
Orientation: Bien
Type de personnage: Personnages du livre (PV)

MessageSujet: Re: Dream Makers[PV: Zoey REDBIRD]   Sam 10 Avr - 16:43

    J'avais essayé de paraître calme, mais lorsque j'entendis le son de ma voix, j'eus l'impression de m'être enfoncé un couteau dans la gorge. Je toussai discrètement. Était-ce la scène qu'elle avait pût apercevoir qui me déstabilisait ? Ou peut-être sa marque, si étrange ? Ou alors son visage, arrivant à la limite de l'insupportable ? Je n'avais jamais fait attention à la beauté de ses traits, trop aspiré par sa marque, mais maintenant que je soutenais ce regard, cette marque n'était plus qu'un menu détail. Un détail parmi la perfection. Elle avait la même grâce et puissance que les vampire adultes, mais elle avait quelque chose de plus. J'avais soudain l'impression qu'elle me passait aux rayons X même si ses yeux étaient emplis de timidité. J'eus un choc. Encore un. Sa voix résonna comme un carillon lorsqu'elle me salua en retour. Je secouais la tête légèrement chassant ce son de mon esprit. J'avais besoin de toute ma lucidité pour réfléchir. Je lui souris largement, incapable de faire autre chose. Je restai accroché au sol, comme un idiot incapable de dire ou faire autre chose que sourire et regarder son visage si proche de la perfection pour une novice.

    Je pris conscience, après quelques instants tout de même, qu'il fallait que je fasse quelque chose. Ce silence devenait trop pesant. Moi qui le vénérait d'habitude. J'ordonna à ma jambe de bouger, juste un mouvement. Elle ne bougea pas d'un cil. Je soupirai intérieurement et je mis toute la volonté que je possédais pour rejoindre la belle, un peu plus loin. Plus je m'approchais d'elle, plus j'avais l'impression d'être dans un rêve. D'un instant à l'autre j'allais me réveiller, peut-être oublierais-je ce que j'avais vécu pendant mon sommeil, sûrement. Elle souriait légèrement pour ne pas paraître impolie. Le vent se leva légèrement lorsque je quittai l'abri que me faisais les arbres. Mon cœur fit encore un bond. Une odeur glissa légèrement contre mes narines. Elle sentait bon, très bon. Le parfum sucré emporté par le vent, s'envola plus loin, à ma plus grande déception. Je pris quelques secondes pour me redonner confiance en moi avant de me laisser.

        "- Tu es nouvelle ici? Zoey, c'est ça?" fis-je avec un sourire en coin.


    J'avais déjà entendu la rumeur. La nouvelle avec la marque pleine. Aphrodite avait littéralement pété un plomb quand elle avait vu de ses propres yeux la fille. Mais encore d'avantage lorsque Neferet l'avait pris comme novice. A l'allure où les rumeurs allaient, Zoey allait rapidement faire jaser plus de gens qu'Aphrodite. Cette fille marquait peut-être la fin d'une ère. L'ère Aphrodite ou encore, l'ère tyrannique. J'avais parfois même peur de devoir mourir sans connaitre une vie normale, si être un vampire est considéré comme normal bien sûr. On marquerait alors sur ma tombe: " Propriété d'Aphrodite, ne pas toucher! ". J'en avais plus que marre de cette étiquette, de cette peste et toutes ses pensées complètement loufoques, du choix entre la mort et la vie. Je n'aurais jamais pensé qu'être vampire serait ainsi. Jamais. Quoi qu'il en soit cette fille était différente, je le savais.
Revenir en haut Aller en bas
http://chou-pi-nette-29.skyrock.com
Zoey Redbird
Lune vide : de nombreuses étapes à parcourir.
Zoey Redbird

Messages : 237
Points : 602
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 31
Localisation : Quelque part où tu n'y es pas

Identity Card
Vos Secrets:
Orientation: Bien
Type de personnage: Personnages du livre (PV)

MessageSujet: Re: Dream Makers[PV: Zoey REDBIRD]   Dim 11 Avr - 21:34


    Il était là….à quelque mettre de moi. Je commencé a avoir les mains moite tellement j’était prise par le stresse. Le jeune homme pris la décision de s’approché de moi, c’est a ce moment sa que je m’aperçu de ses yeux magnifique, de ses trait de caractère au contrastes exquis. Qu’avais t’il de plus que les autres ? Je pourrais pas dire, peut être son petit sourire en coin qui parait si arrogants mais en même temps si craquant. Je ne pouvais détaché mes yeux des siens, j’était comme captivé. Le silence était de plus en plus pesant et le jeune homme décida finalement de dire quelque chose.

    D’prés ses dire il savait que j’était nouvelle, en faite qui ne le savait pas ? Ici les nouvelles vont de bon trains, surtout si cette novice et la protéger de Neferet. Je ne pouvais pas passer inaperçus sa c’st clair et je devait m’en faire une raison. De plus ma marque intrigué beaucoup de monde, je devais me résigné, je serais jamais un fille normal comme tous le monde. Je fut surprise de savoir qu’il connaissait mon prénom surement Aphrodite qui lui en avait parler. Son petit sourire en coin me fit sourire également à croire que chez lui c’était une chose contagieuse.

    - Tu t’es bien renseigné à ce que je vois. Que me vaux un tel intérêt ?

    Fit-je avec un pointe d’humour et sourire au lèvres. Comme part miracle mon stresse avais disparu et mon rythme cardiaque était redevenue à la normal. Je m’approcha également vers lui de façon à ce que les efforts faits ne soit pas que d’un côté. Il était beaucoup plus grand que moi et bien bâtie, son corps était loin d’êtres frêle au contraire il était musclé mais pas trop quand même. Surement du au heures de sport imposé par l’école. En effet ici c’est limite si on n’est pas des militaire car on doit faire on moins 1 à 3 heures de sport par jours.

    - Et à qui es je l’honneur ? Car contrairement a toi je sais rien de toi si ce n’est que tu es le petit ami d’Aphrodite.

    Dit-je avec un clin d’œil histoire de lui faire comprendre que je ne tenterais rien, car je veux surtout pas d’ennuie. Déjà qu’elle me fait déjà assez chier. Je partie m’assoir sur le muré là ou était mon endroit fétiche. Sens trop savoir pourquoi je savais que le jeune homme allé me suivre. A vrai dire il y avait très peu de mètre qui séparé l’endroit ou on était et le muré.

    - J‘aime se silence, c’est tellement plus paisible et la nuit parait tellement plus simple. Le jour les gens sont stressé et cour partout, il se tue au travail au lieu de vivre leur vie. La nuit permet de voir une autres facette de ce monde, le gens sont calme et de bonne humeur, ils vivent paisiblement. Je comprend pourquoi les animaux attende la nuit pour sortir de leur cachette et vivre le propre journée.

    Je jeta un petit coup d’œil au jeune homme et un sourire s’échappa de mon visage. Eclaire par un simple rayon de lune il pouvait ainsi voir parfaitement mon visage. Qualité comme les défaut.


Revenir en haut Aller en bas
http://house-of-night-rpg.weshforum.com
Erik Night
Demi-Lune : la moitité du chemin est faite...
Erik Night

Messages : 29
Points : 36
Date d'inscription : 04/04/2010
Age : 23

Identity Card
Vos Secrets:
Orientation: Bien
Type de personnage: Personnages du livre (PV)

MessageSujet: Re: Dream Makers[PV: Zoey REDBIRD]   Dim 2 Mai - 19:43

    L'effronterie de la fille me fit sourire encore plus. Je la regardais un sourcil relevé, m'attendant à tout de sa part. Elle aimait avoir la parole et je sentais en elle une sorte d'assurance. J'étais sous le charme de ce petit caractère. Lorsqu'elle se dirigea vers le muret je pus apercevoir sa démarche, assurée. Elle avait la classe. Malgré cela, elle n'avait pas l'air de s'en rendre compte et encore moins d'en abuser, comme d'autres. Elle m'intriguait de plus en plus. Zoey se retourna vers moi, elle m'avait posé plusieurs questions, je n'y avais pas répondu et comptais ne pas le lui révéler, juste mon prénom, de sorte qu'elle aie à poser des questions autour d'elle pour en savoir plus. J'avais envie de jouer "le mystérieux inconnu, pas si inconnu" pour une fois. Les nuages s'écartèrent légèrement et je tournai la tête pour apercevoir le clair de lune autour de nous. L'astre de la nuit éclairait le parc d'une manière étrange. Je posai mes yeux sur la délicieuse fille appuyait contre le muret. Sa marque brillait. Elle ondulait comme une vague. J'étais surpris, mais je compris vite que c'était en rapport aux rayonnements de la lune. Je m'approchais de la fille qui ne m'avait apparemment pas quitté des yeux. Fixant ses prunelles, je fis quelques pas vers Zoey, encore un peu troublé. Elle pensait que j'étais le petit ami d'Aphrodite. J'aurais voulu lui dire que non, que je n'avais plus rien à voir avec cette peste, mais elle ne m'en laissa pas le temps. Je soupirai bruyamment comme quelqu'un qui n'a pas tout dit. Elle semblait ne pas vouloir en parler, très bien...

    Elle commença à parler, employant des mots justes, terriblement justes. Elle disait involontairement, sans doute, tout ce que j'avais pensé quelques instants plus tôt. Malgré la pleine lune, je ne voyais qu'une partie de son visage, le reste caché par les arbres. Je tournai la tête vers les coupables. J'aurais voulu leur lancer un regard noir, mais cette pensée me fit rire. Je me tus sur-le-champ, conscient d'être le seul à rire. Quoi qu'il en soit, je voyais ses yeux, son front et sa marque. Elle avait fini de parler et j'avais écouté intrigué. Elle me fixait avec intensité et je sentais mes pieds s'éloigner, dangereusement du sol. Je fis quelques pas en avant essayant de résonner mon corps déstabilisé. Elle me fit sourire, encore cette sorte d'assurance qu'elle dégageait. J'étais à quoi ? Quelques mètres, mais je voulais absolument voir son visage, d'aussi près que possible et sans la quitter des yeux je m'approchai sur mes gardes. Les femmes étaient une arme plus dangereuse que la bombe atomique. Je guettai les premiers frémissements, regards, qui m'auraient arrêté dans ma progression, un " N'approche plus" sans mot. J'étais à présent en face d'elle. J'étais plus grand qu'elle. Elle paraissait fragile et frêle, mais je restai sur mes gardes ne sachant pas à quoi m'attendre. C'est alors que j'eus envie de continuer sa phrase.

        "- La nuit porte le calme tandis le jour, l'excitation. Au couché du soleil les choses se posent et s'endorment peu à peu. Je te comprends, il y a tellement de sérénité la nuit, ça deviendrait presque magique. " fis-je en un murmure.


    J'avais toujours adoré la nuit. Souvent, lorsque j'étais humain, j'ouvrais ma fenêtre lorsque mes parents s'étaient endormis. J'attrapais la branche du vieux saule et je me faufilais jusqu'au toit. Je restai là des heures, parfois même jusqu'au petit matin. Je redescendais alors, fatigué, mais heureux. Elle n'avait pas bougée, mais à présent je voyais tout son visage. La lune s'était dégagée et la percée parfaite à travers les branches nous encerclaient. Je me penchai légèrement sans la perdre des yeux. Doucement très doucement, je lui pris sa main. Elle était douce et fraiche. Je la pressai sur mes lèvres comme à la façon des vieux français.

        "- Je suis Erik. Et je crains que nous ayons posé notre dévolu sur le même endroit. Vous allez devoir me supporter. "


    Je plongeai mon regard dans le sien. Elle avait des yeux magnifiques, comme le reste de son visage d'ailleurs. J'eus pendant un instant peur de la regarder un peu trop fixement, mais tant pis. Je n'avais aucune envie de détourner ce regard. Qu'aurait pensé Aphrodite ? Non ! Je ne devais absolument pas penser à elle. Je n'avais plus rien à voir avec elle ! Elle aurait été en colère c'est sûr. Mon sourire s'étira encore. Elle aurait complètement disjoncté. Une partie de moi était heureuse que cette rencontre puisse susciter ne serait-ce qu'un peu de colère mais l'autre partie n'était pas du tout flattée. Aphrodite devait sortir à jamais de mes pensées ! C'était une question de vie ou de mort, ou du moins de folie et de santé. Elle me rendait dingue et pas de la meilleure façon qui soit. J'allais finir à l'hôpital. Je me demandais s'il existait des Hôpitaux Psychiatriques pour Vampires. Elle récupéra sa main, que je n'avais pas lâchée. Ah, oui ! Il fallait peut-être que je la lui rende...
Revenir en haut Aller en bas
http://chou-pi-nette-29.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dream Makers[PV: Zoey REDBIRD]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dream Makers[PV: Zoey REDBIRD]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dream of Ewilan
» Hollywood Dream Boulevard
» Dream ticket :Obama/Gore
» California Dream !
» Horse Dream RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HoN Tulsa, Campus :: Le Parc-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com